Ne laissez pas le destin décider de votre avenir
Créez, développez et protégez votre patrimoine

Quelles sont les différences entre une SCPI et une SCI ?

Accueil SB2F > Investissement immobilier en entreprise > Quelles sont les différences entre une SCPI et une SCI ?
06
Juil
2020

Afin d’investir dans un projet d’immobilier, un investisseur va opter systématiquement pour la création d’une structure d’investissement. La SCI (société civile immobilière), et la SCPI (société civile de placement immobilier) en font partie. Quelles différences il y a entre une SCPI et une SCI ?

différence entre SCPI et SCI

Les points communs entre les deux structures :

  • Ce sont toutes les deux des sociétés civiles immobilières. C’est-à-dire qu’il faut minimum deux associés pour la constituer. Ces deux associés posséderont une partie de l’immeuble acquis selon l’apport de départ.
  • Fiscalement les deux sociétés sont par définition transparentes. Cela signifie qu’il n’y a pas d’imposition au niveau de la SCI mais directement auprès des associés. Les associés vont déclarer les revenus perçus dans leur déclaration d’impôt au titre des revenus fonciers. (voir article)

Les SCPI c’est quoi ?

Si vous souhaitez investir en déléguant les contraintes de gestion de votre bien à un professionnel, la SCPI vous conviendra.

Les SCPI : Société Civile de Placement Immobilier, sont un organisme de placement collectif et ont pour objectif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif.

C’est un support d’investissement non coté en bourse avec un horizon de placement moyen / long terme.
Cette solution d’épargne adaptée aux différents profils et objectifs des épargnants permet de bénéficier des avantages de l’investissement immobilier tout en évitant les contraintes d’une gestion en direct par l’investisseur à la différence de la SCI.

Comment fonctionnent les SCPI ?

Une SCPI fonctionne sur le principe de la gestion collective immobilière pour le compte de tiers. Toutefois, elle collecte des capitaux auprès des épargnants, les « associés », qu’elle investit dans des actifs immobiliers.

En effet, les associés sont porteurs des parts de la SCPI qui est elle-même propriétaire des actifs immobiliers. Par ailleurs, en contrepartie de leurs placements, les épargnants en SCPI perçoivent des revenus réguliers. En somme, ce sont les fruits des loyers perçus par la société et éventuellement de la revalorisation du capital, en proportion de la quote-part du capital de la société qu’ils détiennent.

Lire l’article sur comment vendre des parts de SCPI ?

La SCI c’est quoi ?

Si vous souhaitez vous constituer un patrimoine immobilier, gérer vos biens, et optimiser la transmission de ces derniers à vos héritiers, la SCI est le choix indiqué.

La création d’une SCI peut être envisagée lorsque au moins deux personnes souhaitent acheter un ou plusieurs biens immobiliers afin d’en tirer profit ou d’effectuer un partage familial. Une fois que la SCI est constituée, les propriétaires deviennent associés et possèdent alors des parts de la société.

Ces parts sont proportionnelles au niveau de leur participation dans la SCI. Lors de l’achat du ou des biens immobiliers, c’est donc une personne morale (la SCI) qui va acquérir le bien. La SCI est souvent privilégiée dans le cadre d’une transmission de patrimoine à la différence d »une SCPI.

Quelle solution choisir ?

La SCI ou la SCPI ? Il n’y a pas de réponse toute faite et cela va dépendre de votre connaissance de l’immobilier.

  • La SCI pour une famille dans le but de transmettre son patrimoine immobilier aux successeurs.
  • La SCPI pour investir avec un simple objectif de rendement ou de défiscalisation.

 

A propos de l'auteur

Lorem dapibus Donec neque. non lectus ipsum