Ne laissez pas le destin décider de votre avenir
Créez, développez et protégez votre patrimoine

Taux d’endettement et capacité de financement

Accueil SB2F > Protection sociale et patrimoniale > Taux d’endettement et capacité de financement
07
Sep
2015

Les organismes financiers sont de plus en plus attentifs au taux d’endettement de leurs clients. Celui-ci ne doit, en principe, pas dépasser 33 % de leurs revenus. Cette règle a été instaurée pour éviter le surendettement des futurs acheteurs. Et elle s’applique si vous demandez un crédit immobilier. Selon la règle établie, la somme consacrée au remboursement du prêt ne pourra pas être supérieure à 33 % des revenus mensuels du ménage emprunteur et doit prendre en compte tous les prêts qui ont été souscrits :

  • prêt étudiant
  • prêt à la consommation
  • prêt auto / travaux / voyage…
  • prêt immobilier

Toutefois, les ménages qui disposent de ressources conséquentes peuvent échapper au seuil fatidique de 33 %. En pratique, les établissements bancaires intègrent dans leurs règles de calcul un autre paramètre, le « reste à vivre ». Il s’agit de la somme qu’il reste au ménage, une fois la mensualité du prêt immobilier payée. Ce « reste à vivre » doit suffire à couvrir les dépenses de la vie courante (alimentation, habillement…). Aussi, avec d’importants revenus, l’organisme prêteur pourra consentir un crédit immobilier plus important, même s’il fait passer le taux d’endettement à 40 ou 45 %.

A propos de l'auteur

Donec nunc dictum pulvinar elit. velit, libero. consectetur vel, leo Curabitur