Ne laissez pas le destin décider de votre avenir
Créez, développez et protégez votre patrimoine

Travailleurs indépendants : du nouveau pour 2018

Accueil SB2F > Protection sociale et patrimoniale > Travailleurs indépendants : du nouveau pour 2018
19
Fév
2018

La protection sociale 2018 des travailleurs indépendants

2018, une nouvelle année qui débutent pour les cotisations sociales dues par les non-salariés

Le 1er Janvier 2018, nous remarquons une hausse de la contribution sociale généralisée (CSG). En effet, les montants des cotisations d’allocations familiales ainsi que de maladie-maternité à la charge des travailleurs indépendants sont abaissés.

La contribution sociale généralisée

Depuis le 1er janvier 2018, la CSG applique un taux de 9.2 % sur les revenus d’activité des travailleurs indépendants. Aujourd’hui, la part de la CSG déductible du revenu imposable s’élève à 6,8 % . D’autre part, celle de la CSG non déductible s’applique à 2,4 %.

La cotisation d’allocations familiales

Jusqu’ici les travailleurs indépendants étaient redevables d’une cotisation d’allocations familiales dont le taux variait entre 2,15 % et 5,25 %. Bien entendu, variable selon le montant de leur revenu professionnel. Ainsi, le taux de cotisation était fixé à 2,15 % sur les revenus inférieurs ou égaux à 110 % du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS). Soit 43 151 € en 2017.

Au 1er janvier 2018, le taux de cette cotisation a baissé de 2,15 points. Par conséquence, les travailleurs indépendants ne la paient plus si leur revenu est inférieur ou égal à 43 705 €. (110 % du PASS). Pour ceux dont le revenu est compris entre 43 705 € et 55 625 €, le taux de cotisation varie. Mais varie selon le niveau de leur revenus. (entre 0 et 3,10 %). Enfin, pour les travailleurs indépendants dont le revenu est supérieur à 55 625 € (140 % du PASS), le taux est fixé à 3,10 % (contre 5,25 % en 2017).

La cotisation maladie-maternité

En 2017, seuls les travailleurs indépendants dont le revenu annuel était inférieur à 27 460 € (70% du PASS) bénéficiaient d’une réduction dégressive du taux de leur cotisations maladie-maternité pouvant aller jusqu’à 3,5 points. Ce taux variait alors de 6,5 % à 3 %. A compter de 2018, tous les travailleurs indépendants percevant un revenu annuel inférieur à 43 705 € (110 % du PASS) auront droit à une réduction dégressive pouvant aller jusqu’à exonération totale.

Calcul sur le revenu estimé

Le travailleur indépendant peut demander que ses cotisations provisionnelles soient calculées, non pas sur la base de son revenu de l’avant-dernière année, mais sur celle du revenu estimé de l’année en cours. Si, en principe il peut être redevable de majorations de retard lorsque son revenu définitif se révèle supérieur de plus d’un tiers au revenu qu’il a estimé, aucune sanction ne sera toutefois appliquée pour les cotisations dues au titre de 2018 et 2019.

Vous souhaitez découvrir nos activités ? Rendez-vous sur notre site internet www.sb2f.fr

A propos de l'auteur

venenatis venenatis, suscipit Aliquam vulputate, sem, facilisis ut adipiscing efficitur. ut