Ne laissez pas le destin décider de votre avenir
Créez, développez et protégez votre patrimoine

Déclaration de revenus 2018

Accueil SB2F > Protection sociale et patrimoniale > Déclaration de revenus 2018
20
Mai
2019

L’heure est venue de déclarer ses revenus de l’année 2018 aux impôts. En effet, ceci concerne plus de 37 millions de foyers fiscaux en France qui, comme chaque année, doivent procéder à leur déclaration de revenus avant le mois de juin. Néanmoins, cette année est particulière, puisqu’elle est annoncée comme une année blanche.

déclaration de revenus

Comment bien déclarer ses revenus ?

Quelques dates clés :

  • Le 29 mars dernier chaque foyer a dû recevoir dans sa boîte aux lettres sa déclaration sous format papier.
  • Puis le 10 avril le service de déclaration en ligne a ouvert ses portes.
  • Ensuite la déclaration papier a dû être renvoyée, complétée et signée avant la date butoir qui était fixée au 16 mai
  • Si vous avez opté pour une déclaration numérique, la limite de souscription est fixée sur trois dates différentes en fonction de sa zone d’habitation :
    • la zone 1 concerne les départements 01 à 19, qui ont jusqu’au 21 mai,
    • la zone 2, est pour les départements 20 à 49, qui ont jusqu’au 28 mai,
    • quant à la zone 3, elle comprend les départements 50 à 976 qui ont donc jusqu’au 4 juin, pour rendre leurs documents.

Le service « allô impôt » :

C’est un service d’assistance téléphonique gratuit qui est ouvert du 16 au 22 mai. Celui-ci vient aider les contribuables à remplir leur déclaration de revenus.

Qu’est-ce que l’année blanche ?

On parlera d’« année blanche » pour décrire l’année de transition.

En effet, avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source depuis le 1er janvier, il est nécessaire de déclarer vos revenus perçus en 2018. Ainsi, pour éviter une double imposition, l’État a instauré un système de calcul spécifique pour l’impôt sur les revenus de 2018.

Un crédit d’impôt spécifique et exceptionnel dit  » crédit d’impôt modernisation du recouvrement  » (CIMR) vient d’être mis en place pour l’imposition des revenus de l’année 2018. C’est pourquoi il est primordial de différencier les revenus courants (exemple : salaire) des revenus exceptionnels (revenus qui ne sont pas perçus par le bénéficiaire de façon régulière et récurrente).

Comment est calculé l’impôt ?

Les différents revenus pris en compte :

  • Résultats professionnels
  • Rémunérations
  • Intérêts et dividendes
  • Plus-values mobilières et immobilières
  • Revenus fonciers
  • Gain sur les stock-options

Déduction de frais :

  • Les charges déductibles : pension alimentaire, épargne retraite …
  • Les crédits et réductions d’impôts.

Il est important de noter qu’il est possible d’opter pour la déduction de ses frais réels au lieu de la déduction forfaitaire automatique plafonnée à 10%. Pour cela il vous suffit de détailler le montant de ces frais dans votre déclaration.

Pour tout renseignement complémentaire, renseignez-vous sur : impots.gouv.fr

Chaque lundi un nouvel article est publié, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour en être informé.

A propos de l'auteur

quis lectus venenatis, ut nec mattis sit fringilla tristique