Ne laissez pas le destin décider de votre avenir
Créez, développez et protégez votre patrimoine

Immobilier d’entreprise et développement durable

Accueil SB2F > Investissement immobilier en entreprise > Immobilier d’entreprise et développement durable
28
Sep
2015

Dans l’article de la semaine dernière sur les Baux en l’État Futur d’Achèvement (BEFA), nous avons mis en avant la relation qui existe entre l’utilisateur-preneur et le promoteur de l’immeuble. Le BEFA représente une véritable opportunité pour l’utilisateur-preneur puisqu’il permet de dimensionner l’outil immobilier à ses besoins et attentes, notamment lorsqu’il ne trouve pas d’offre y répondant.

.

Cette souplesse de pouvoir co-construire le projet immobilier avec le promoteur, ou du moins, de le personnaliser, permet au promoteur, au futur propriétaire-bailleur et à l’utilisateur-preneur d’inscrire l’édification de cet immeuble dans une démarche de conception et de construction durable (Haute Qualité Environnementale).

En effet, le promoteur et le futur investisseur-bailleur se doivent de réaliser un immeuble pérenne qui corresponde aux standards du marché  et sur les innovations technologiques afin de pouvoir le relouer par la suite.

.

normes energetiques

.

La Haute Qualité Environnementale (HQE) est un concept environnemental français qui est apparu au début des années 90. Plusieurs critères doivent être retenus par les acteurs de la construction et de la promotion immobilière :

  • Le choix des matériaux et des techniques de construction (car leurs performances impacteront les consommations énergétiques sur toute la durée de vie du bâtiment, ce qui représente 75 % du coût global),
  • La recherche du meilleur emplacement, selon l’orientation et l’ensoleillement (étude bioclimatique pour privilégier la lumière et la ventilation naturelles des bureaux…),
  • La priorité aux énergies renouvelables, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre,
  • La maîtrise de la consommation énergétique, en encourageant l’éco gestion des ressources (eau, matériaux, sols, déchets d’activités, entretien et maintenance),
  • La sensibilisation et implication quotidienne des utilisateurs pour un impact écologique minimal.

.

Afin d’établir une hiérarchie dans l’amélioration continue des bâtiments, de  nombreuses certifications sont apparues dans les domaines environnementaux et énergétiques. On trouve, notamment, au rang de ces outils :

  • La « NF Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE »,
  • La « NF Bâtiments Tertiaires – Label HPE ».

.

La certification « NF HQE Bâtiments Tertiaires – Neuf ou Rénovation »

La certification « NF HQE Bâtiments Tertiaires – Neuf ou Rénovation »  permet de distinguer les bâtiments dont les performances environnementales et énergétiques correspondent aux meilleures pratiques actuelles. Cette certification permet de valoriser un bâtiment dès la phase de programmation, tant pour les bâtiments neufs que pour ceux en rénovation.

Cette certification est un gage de qualité et s’inscrit dans une logique de développement durable  mise en place par les gouvernements successifs depuis les années 2000. D’ailleurs, les acteurs, tant privés que publics, de la construction et de la promotion immobilière s’appuient sur cette norme de construction pour tout type de bâtiments (bureaux, commerces, établissements scolaires, de santé, culturels, pénitencier, gares, centres logistique, espaces hôtelier …).

.

Le « Label pour la Haute Performance Énergétique (HPE) »

La Haute Performance Énergétique (HPE) est un ensemble de labels officiels français qui rend compte des performances énergétiques, sanitaires et environnementales d’un bâtiment au niveau de sa conception et de son entretien. La performance énergétique est définie en fonction du « coût global » qui englobe à la fois le bilan énergétique et les cycles d’entretien et de renouvellement du bâtiment.

Ce label peut donner droit à un financement bonifié, à des primes ou à des avantages fiscaux, il peut être demandé par le maître d’ouvrage (pour tous types de bâtiments non résidentiels neufs ou rénovation, public ou privé) afin de valoriser les performances énergétiques des bâtiments en construction ou en rénovation.

.

Ces deux certifications permettent de valoriser l’actif immobilier en mettant en avant les performances énergétiques du bâtiment tout en limitant les déperditions énergétiques et les consommations d’énergie.

Inscrire l’édification ou la rénovation d’un bâtiment dans une logique de développement durable et environnementale est véritable atout pour louer (ou vendre) un actif et ainsi pérenniser l’investissement dans la durée en anticipant les évolutions réglementaires, qui à terme, seront obligatoires.

A propos de l'auteur

odio ut luctus Donec in ut libero ante. mattis Curabitur Sed adipiscing