Ne laissez pas le destin décider de votre avenir
Créez, développez et protégez votre patrimoine

Investir dans l’or rouge

18
Mai
2015

Les semaines passées nous avons traité de l’investissement dans les groupements fonciers forestiers et agricoles. Aujourd’hui, nous allons nous attarder sur un autre investissement qui est couramment appelé l’or rouge, celui des vignes.l'or rouge

Au-delà du plaisir et de la rentabilité, investir dans des vignobles via des groupements fonciers permet de bénéficier d’avantages fiscaux et de diversifier son patrimoine. Dès lors, il est important d’envisager cet investissement sur le long terme et dans le cadre d’une stratégie patrimoniale globale..

L’achat en direct d’une vigne est extrêmement coûteux, un hectare vaut en moyenne 90.000 €, et ce prix s’envole à plusieurs millions d’euros l’hectare pour les grands crus. L’acquisition de parts d’un groupement foncier viticole est la solution la plus abordable pour un investisseur..

Tout comme dans un investissement dans un Groupement Foncier Forestier (GFF) ou Agricole (GFA), les acteurs du groupement sont à la fois les associés, l’exploitant et le gestionnaire. Le groupement achète des vignes, des vignobles et les confie à un exploitant dans le cadre d’un bail à long terme (18 à 25 ans). Les investisseurs souscrivent au capital de la société par l’acquisition de parts dont le prix unitaire est compris entre 3.000 € et 5.000 €. Le ticket moyen d’entrée est de 20.000 € et la souscription varie de 2 à 10 parts. Enfin, les frais demandés au moment de l’acquisition des parts sont de l’ordre de 9 % TTC..

La rémunération du groupement viticole

L’exploitant s’acquitte d’un loyer, appelé fermage, auprès du groupement. Les associés sont rémunérés en fonction de leur quote-part dans le GFV, cette rémunération peut se faire soit en numéraire, soit par l’attribution de bouteilles de vin au prix propriétaire, voir par les deux..

Le rendement moyen d’un Groupement Foncier Viticole est compris entre 1,5 % et 3%. Il faut toutefois tenir compte des avantages acquis par la perception de bouteilles à bas prix et d’une éventuelle plus-value au moment de la revente des parts..

Un investissement dans la durée

L’investissement dans un GFV doit s’inscrire dans la durée. La première raison est liée à l’ISF, en effet, afin de pouvoir bénéficier d’une exonération, les terres doivent être louées via un bail d’une durée minimum de 18 ans..

Les vignobles sont exposés aux caprices météorologiques et peuvent être affectés par différentes maladies; aucunes garanties ne peuvent être données aux investisseurs. Cependant, les vignes se bonifient avec le temps, c’est pour cela qu’il est fortement conseillé d’envisager un investissement dans des parts de GFV sur du long terme..

Les avantages fiscaux

L’achat de parts d’un groupement foncier viticole offre d’importants avantages fiscaux :

  • Il permet de créer un déficit foncier en empruntant pour financer l’acquisition des parts : les revenus issus du groupement foncier viticole son imposé à l’IR en tant que revenus foncier, vous pouvez donc déduire les intérêts d’emprunt, créer un déficit foncier qui est imputable sur votre revenu global.
  • d’optimiser la transmission par le biais d’une succession ou d’une donation, les parts de GFV sont exonérées à hauteur de 75 % de leur valeur dans la limite de 101 897 €, et 50 % au-delà. Cependant, pour profiter de cet avantage, il faut cumuler deux critères : le donateur (ou défunt) doit détenir les parts depuis au moins deux ans, et celui qui les reçoit doit les conserver pendant cinq dans son patrimoine.
  • et de réduire l’assiette de l’ISF : l’article 885 H du Code Général des Impôts indique qu’en matière d’ISF, seuls 25 % de la valeur des parts entrent dans l’assiette de l’impôt, à condition qu’elles aient été détenues depuis au moins deux ans..

La vente de parts de GFV et la plus-value

Il est rare, mais pas impossible de faire une plus-value au moment de la revente des parts. Seulement 20% des GFV peuvent prétendre à une valorisation car ils sont positionnés dans du haut de gamme..

L’investissement dans un groupement foncier viticole doit se concevoir sur le long terme, il est recommandé de conserver ses parts pendant toute la durée du bail accordé à l’exploitant car le moment le plus opportun pour céder ses parts est lorsque la propriété est libérée de son engagement vis-à-vis de l’exploitant.

Suivez toute l’actualité du GROUPE SB2F

A propos de l'auteur

sit mattis Lorem velit, neque. ante.